mercredi 12 août 2015

Tour de France 2015

Comme tous les ans, lorsque je le peux, je suis les étapes du Tour de France à la TV(merci de pas taper et de me rappeler qu'ils sont pas tous très net...). A chacune des étapes Coco, ma fille aînée me demandait si on pouvait aller les voir....
Possédant un Van et souhaitant depuis quelques temps partir seul avec ma fille en bivouac, j'accepte et j'étudie le parcours dans les Alpes. Je constate rapidement qu'ils vont passer 2 fois à Allemont (très proche de chez ma belle-mère) et que suite au changement d’itinéraire à cause du Chambon on pourrait même les voir 3 fois.( en suivant les étapes 18, 19 et 20)

étape 18 : Gap / Saint Jean de Maurienne


étape 19 Saint Jean de Maurienne / La Toussuire


étape 20 Modane / Alpe d'Huez



Voila comment on devient en quelques instant un inconditionnel du tour de France avec son camping-car..... 

En même temps je ne prends pas beaucoup de risque puisque ma belle-mère à pris ses quartiers d'été à Oz-en-Oisans donc au pied des étapes

Pensant trouver facilement une place vers le sommet du col de la Croix de Fer(après le croisement du col du Glandon) ce qui nous permettrait de voir les grimpeurs 2 fois et d'admirer le samedi la descente, nous partons le mercredi (veille de l'étape 18) en fin de mâtinée pour déjeuner à la fraîcheur du col.
Dès le barrage du Verney (au pied des cols), je comprends que c'est pas gagné. Il y a déjà de nombreux "aficionados" dès qu'un bout de bas coté le permet (certains en Camping-car, certains en tente et même certains simplement avec leurs voitures.......).
Je décide,quand même de continuer la route en espérant trouver un coin sympa et surtout un peu en altitude (c'est la canicule en ce moment dans le pays Voironnais). j'hallucine sur la fréquentation du site.... A partir du Rivier d'Allemont ( soit environ une quinzaine de km avant les sommets) plus une place de disponible sur le bord de la route!!!!!!! même la manœuvre pour faire demi-tour au sommet du col a été très compliquée (et pourtant, je n'ai qu'un van....). Nous redescendons quelques km et je trouve une place au pied du barrage de Grand maison (pas mal on est en fin de courbe dans la montée). On s'installe, on mange et l'attente commence 



Nous sommes, comme tout le monde en bord de route au milieu de très nombreux Camping-cars (d’ailleurs notre van fait tout petit  ), je suis donc un peu inquiet car la route est encore ouverte et Chloé n'as que 4 ans et demi... Mais elle se comporte remarquablement bien en restant autour du Van et patiente .
Le goûter, le repas du soir et la soirée se passent dans le van car dès 16h30 la pluie s'invite et ce, jusqu'à 1h00 du matin. Nous nous endormons facilement malgré les éclairs et les tonnerres.

L'attente du lendemain se passe bien. La pluie est partie en laissant la place au soleil....
Après un rapide repas (plutôt pique-nique) l'attente est payante puisque les première voitures de la caravane arrivent :





Même la Police Nationale est présente: ils doivent recruter 

Puis environ une heure après les coureurs :


l’hélicoptère qui fait les images est resté un moment au dessus mais aucune image de nous 


La flemme me gagne (ainsi que Chloé) et sachant que les coureurs repassent dans 2 jours, nous décidons de rester sur notre emplacement. Tous nos voisins nous quittent (nous nous retrouvons seul. Surprenant mais sympa).
Chloé respecte scrupuleusement les consignes de sécurité et sauf un violent orage dans la nuit de vendredi à samedi, tout se passe bien (nous avons même ramassé les saletés sur le bord de la route le Vendredi.....).



Bilan de ces quelques jours : 
Formidable (malgré quelques craintes lors des orages) de passer quelques jours seul avec ma fille (on a même projeté de le refaire avec Inès quand elle sera plus grande).
Chloé a été épatante tant dans le respect des règles de sécurité (bord de route....) que dans son comportement dans le van. Nous avions le pc et sa tablette qu'elle ne pas réclamé (c'est même moi qui proposait les films....)
Nous sommes rentrés avec 3 sacs de cadeaux pour tous (merci la caravane du tour qui nous a même envoyé des cadeaux dans la descente alors que c'est interdit....)
Pourtant pas fan de rester plusieurs jours au bord de la route pour voir en quelques secondes les drogués de la pédale, expérience à refaire